CÉLÉBRATION

CÉLÉBRATION DU BATELEUR

Sur ton tambour tambourine et attise les cœurs, donne ta jeunesse… ton habilité…tes talents….
Tu es le troubadour qui jongle… le magicien qui ravit… l’illusionniste qui enchante par sa malice.
Commencer, débuter, entreprendre te va à merveille.

Tu pars à la conquête d’expériences et d’épreuves pour que tout ce qui a été endoloris se réveille, se dissolve et t’éveille à l’Infini.
Enfant de la Terre, ta venue ajoute une couleur, un timbre, une sonorité à cette vie-ci dans ce monde-là.

Une personnalité doit se vivre… se déployer…
Tu seras blond, brun ou parsemé de taches de rousseur. Grand, petit, fin jovial, arrondi ou passionné.
Ton regard déposera une empreinte qui sera douce, suave, bleuté, noire, forte, dense ou apeuré, enivrante ou vide de sens.

Cela tu le vivras, pour t’accompagner et te rencontrer…

Ton insouciance, ta légèreté te servira à oser t’engager, ton agilité et ta vivacité t’aidera à manier la vie avec entrain et sourire. Ta liberté tu l’honoreras pour ne jamais l’abîmer. Ta vulnérabilité tu la choiera pour enfin l’apprivoiser.

Des outils tu en as… de bien jolis, à toi te faire le tri, te les approprier pour ne plus te disperser.

Apprendre à mettre de l’ordre dans ton savoir-faire, sera nécessaire.
Selon ton empreinte, tu t’adapteras, t’opposera ou te détachera de cette vie nouvelle…

Ton ouvrage : parcourir, expérimenter pour te découvrir… : musicien, poète, conteur, chercheur ou encore collectionneur, gratte-papier ou va savoir peut-être clodo !

Tu aimeras… un peu, passionnément, pas du tout, à la folie…

Que ce chemin soit chatoyant de bonheur, empreint de courage ou de peur, long, court, riche, pauvre, facile ou ambitieux, luxueux, rustique ou ordinaire…
Il te servira à expérimenter, à faire des choix, qui selon, t’emmènera au fil de ton incarnation à grandir, à devenir…
Le beau, le méchant, le bienheureux, le malheureux, le craintif, l’audacieux, le mal autrui ou le joyeux.
Et cela sans prime d’importance, selon le bien ou le mal que l’on pourrait vouloir étiqueter, car rien n’est là pour ce que l’on croit…
Des mémoires bien ancrées que tu portes selon le plan, le programme inscrit dans les plis et replis de tes cellules, de tes gênes, de tes embarras, de tes hontes, de tes remords…

Tous !

Il te faudra les dissoudre, pour inscrire un nouvel élan, une nouvelle approche… Et laisser derrière toi, le poids du désespoir.

Victime… tu le seras que si tu te colles à Toi.

Sauveur… tu te l’appropriera que si tu t’abandonnes et te laisse là.

Bourreau… tu l’éprouveras que si tu es violent et méprisant avec Toi.

Observer, regarder, relever faire le guet et être aux aguets, jouer, rire, pleurer ou grincer tout cela en râlant ou en t’émerveillant, sera la panoplie d’une vie qui se vie et se revit pour enfin arriver au bout de la folie.
Et finalement…s’émanciper, s’éveiller, sortit de ce qui ralentit et rend si petit…l’oubli !

Rien ne pourra te contraindre, choisir tu pourras mais pour cela, décider, il te faudra !

Te délester de toute plainte et complainte. T’assumer pleinement pour laisser grandir ta particularité, ton originalité. Te tenir droit, bien installé en Toi, pour toujours percevoir l’unité qui te rallie à t’aimer, te chérir, à t’estimer.

Parfois tu pleureras sur ton ignorance et d’autre fois tu t’enjoueras de ta naïveté. Séparer tu ne l’es pas, mais pour le découvrir il te faudra apprendre à voir au-delà des apparences, bien souvent trompeuses… !

Supérieur ou inférieur rien n’est moins vrai, ne déteint pas sur ce qui pourrait te donner plus d’importance ou moins de valeur qu’à ton prochain.
Chacun, de là où l’on en est, doit retrouver la présence à soi, pour se défaire des fardeaux, des reliquats du passé, de la peur de l’erreur, du trouble de l’avenir !

Nous portons tous en nous… un potentiel, qui se déploiera le temps venu… au moment opportun !

Pourquoi ce chemin… ?
Celui-ci ou celui-là, un mystère… cela restera !

Sur ta route tu trouveras toujours un accès, une avenue pour te mettre hors de portée de ce qui pourrait t’obliger, à rester-là.
Mais attention… l’illusion tu devras la fouler, pour ne plus la laisser te manipuler.
Car à chaque détour elle t’attendra : infâme, assourdissante ou faite de magie, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle te dupera, si Toi, tu n’es pas là !

Ne croit pas aux lois, ni aux règles. Le devoir brave-le, les jugements refuses-les, et devient l’homme responsable qui s’appuie sur une seule loi : celle, céleste de l’Amour Infini qui croit en toi, et ouvre les cœurs des plus grands scélérats.

Descendre, escalader, gravir les sommets les plus beaux, te prendre les pieds sur les chemins les plus sinueux, te laisser émouvoir par la beauté des campagnes les plus folles, t’enivrer dans les forêts les plus mornes, te forgera et te donnera les attributs nécessaires pour trouver la force et le courage d’investir ton moi… jusqu’à arriver à laisser ton Âme se déployer, ouvrir ses ailes et rayonner !

Tu apprendras que le but n’est pas une fin en soi, que seul le chemin œuvre et pourvoit à donner l’envie de continuer d’avancer, pour toujours choyer, aimer, et conquérir les cœurs des plus ardues, des plus tenaces, des plus cossus.

D’erreur, il n’y en a pas, et si on le croit, c’est que l’on se prend pour qui l’on n’est pas !
La joie est ton bien le plus précieux, elle te guidera, chéris-là, gratifie-là
pour que le sourire s’imprime en Toi !
Invite la vie à être ton amie, et donne-lui la candeur, la naïveté de ton coeur….

Spontanément tienne !

Nathalie